slide1
  • Publier le: 25 novembre 2016

C’est la substance d’une convention paraphée entre le réseau de soutien au leadership et à la participation politique de la femme au Cameroun « More Women in Politics » et le ministère de la Jeunesse.

Le Réseau More Women in Politics et le ministère de la Jeunesse ont décidé de mutualiser leurs efforts pour renforcer les connaissances électorales des jeunes avant, pendant et après le processus électoral. A cet effet, les deux parties ont paraphé une convention de partenariat le 05 août dernier. Dans cet accord d’une durée de trois ans, « More Women in Politics s’engage à  former au moins 200 jeunes volontaires aux aspects clés du processus électoral camerounais et à l’exercice du leadership », souligne Justine Diffo, coordonnatrice du réseau More Women in Politics. Au-delà de la formation, le réseau More Women in Politics et ses partenaires entendent également accompagner la participation des jeunes leaders associatifs à l’observation citoyenne du cycle électoral.

Sont concernés par cette formation, les jeunes en âge de voter et résidant dans les communes de Yaoundé 5e, Mfou, Maroua 1er, Maroua 2e, Douala 2e, Douala 5e, Dschang, Baham, Bafoussam 3eme, Bamenda 1er, Oku, Buea, Limbe 2, Ebolowa 1eret Meyomessi. Ces communes font partir des 7 régions couvertes par le programme d’appui à la massification de la participation politique des femmes et des jeunes aux échéances électorales de 2018, baptisé « Démocratie au féminin ». Et, dans ses sites, près de 250 000 jeunes pourront bénéficier des connaissances électorales  leur permettant de soutenir leur participation effective au processus électoral.

minjeun-mwp

De son côté, le ministère de la Jeunesse s’est engagé à faciliter la mobilisation des jeunes à travers les services techniques et les structures sous-tutelles de son ministère pour soutenir l’action de cette organisation de la société civile. Déplorant « le caractère erratique et éculé du leadership jeune dans certaines localités du Cameroun, la qualité discutée ou inexistante du leadership politique des jeunes qui semblent peu outillés pour affronter les débats politiques et citoyens d’envergure »  ou encore le fait que certains jeunes ont  une « connaissance approximative du jeu et des enjeux de la participation politique et électorale », la coordonnatrice du réseau More Women in Politics espère du fait de ce partenariat conclu avec le ministère de la Jeunesse contribuer à l’amélioration quantitative et qualitative de la participation électorale des jeunes en âge de voter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils